Abattage des poussières

La fine pulvérisation dans des conditions bien définies d'une petite quantité d'eau à laquelle est ajouté un réducteur de tension superficielle empêche l'émission de poussières ou de leur dispersion dans l'atmosphère.

Conçu à partir de ce principe scientifique, ce procédé prouve son efficacité parce que chaque point d’abattage des poussières répond d’une part aux exigences particulaires définies par la nature et le débit de matériau et d’autre part à la granulométrie des poussières libérées et à la configuration du poste traité. Le  choix  technique  approprié  de  pression  et  débit  d’hydrate  (H2O + Tensioactif) garantit un spectre de gouttelettes en parfaite adéquation avec le spectre des poussières à abattre.

La qualité du tensioactif retenue est associée à un système original qui garantit une concentration constante permettant de préserver parfaitement le matériau traité. Il ne reçoit en moyenne à la tonne que 0,1 à 0,5% d’eau et moins de 2 ml de tensioactif.



Contact gouttelettes d'eau / poussières

EAU INACTIVE

L’eau n’est pas par nature "mouillante" et lors d’un contact poussière/gouttelette seules quelques molécules restent fixées sur la poussière. La poussière n’a presque pas changé d’état et poursuit sa course. Il s’agit là du phénomène bien connu d’opposition des particules.

EAU ACTIVE

L’action de réduire la tension superficielle de l’eau, associé à un bon choix de taille et de vitesse de projection des gouttelettes, permet dès le contact, un étalement immédiat sur la surface de la poussière ce qui en modifie la masse et la fait chuter instantanément.